Dans la foulée de notre article précédent sur la genèse des semi-automatiques, voici un petit sujet sur une marque très renommée en Italie, mais encore très confidentielle en France où elle est cependant importée  par la société gardoise SIDAM. 

breda-uccelli

 Breda est au départ un grand groupe industriel et d’armement de Brescia, qui a fait des locomotives, des armes lourdes pour les militaires des deux guerres et qui, en 1953 s’est divisé en plus petites unités plus souples avant de s’inclure en 1994 dans le grand groupe de nouveau militaire (notamment pour l’artillerie) Oto-Melara.

breda altair

La marque a donc accompagné dès les années soixante la percée des semi-autos, au départ avec un modèle à long recul du canon, puis une gamme à emprunt de Gaz très complète comprenant l’Antares à culasse acier, l’Altaïr avec premiers chokes interchangeables, l’Argus, l’ Aries dont l’utilisateur le plus connu dans notre pays fut le Dr Christian Rocher, grand chasseur des cols pyrénéens, naturaliste auteur de « la chasse des palombes et des tourterelles » (Editions de l’Orée 1979) qui fait autorité dans le domaine.

arton47

La marque a accompagné ensuite le développement de l’inertiel initié par Benelli en l’améliorant à sa manière avec une gamme très complète : Echo, Ermes, 930 i (pour le tir aux pigeons d’argile), Grizzly, Chiron et enfin le Xanthos à carcasse acier, fluide, facile à démonter qui se place plutôt dans le haut de gamme des armes de ce secteur. Encore trop discrète dans notre pays cette gamme gagne à être connue comme ce message plein d’humilité du Dr Rocher par rapport à notre loisir et que nous autres chasseurs, devrions tous méditer : « quiconque a beaucoup vu et aimé, peut avoir beaucoup retenu, et peut-être un peu compris »…

iiin