Comme on va bientôt aborder quelques calibres récents et à la mode ( 17 HMR, 300 Blackout, 6,5 Creedmoor)  il ne nous semble pas inutile de revenir sur l’antique (1930 !) 22 Hornet qui intéressera tous les amateurs de vieilles et belles carabines. Car s’il n’est plus trop fabriqué de carabines neuves dans ce calibre un peu désuet,  il peut s’en trouver en occasion de fort belle facture, notamment allemande, et même avec stecher (1)…

iuy

Signe des temps et qui ne trompe pas c’est souvent sur des drillings, spécialité germanique s’il en est, que l’on trouve le tube rayé dans ce calibre idéal pour le tir des nuisibles jusqu’au renard. On le devine, le chiffre 22 nous donne déjà une indication sur la balle qui, de 30 (1,95 gramme) à 46 grains (3 grammes) nous met dans les environs de notre populaire 22 Long Rifle. Mais nous sommes là avec une des premières munitions rayées à percussion centrale (et donc utilisable à la chasse) qui va cependant deux fois plus vite et bien plus loin, la DRO étant à 136 m, et on peut même pousser un peu plus loin : la flèche n’est que de 11 cm à 200 m et 67 cm à 300 m. Pour mémoire, on l’a vu au sujet précédent, une 22 LR chute de 1,50 m voire bien plus  à 200 m. mais attention, elle y va quand même…

court lr mag ho,net

Extrapolée à partir de la grande sœur de la 22 LR, la 22 Magnum (dénomination officielle 22 WMR pour Winchester Magnum Rimfire, ce dernier terme signifiant percussion annulaire), c’est la vitesse (740 m/s) et surtout la puissance de frappe (entre 500 et 700 joules à 100 m) qui fait son attrait pour tirer les nuisibles car elle dissipe toute son énergie encore relativement importante à l’impact sur des gibiers encore fragiles. Cette énergie on le voit est la moitié de ce qui requis pour un chevreuil, même si l’on sait qu’elle fut beaucoup employée dans le Grand Nord pour des gibiers plus importants (phoques notamment) car elle n’abimait que peu les peaux. Evidemment c’est l’idéal  pour le « survival » (2) ou le varminting sur le coyote, chien de prairie, renard, et même bien sûr corvidés aux distances évoquées plus haut autour de 100-130 m. Ci-contre un cliché qui montre bien la différence entre toutes ces "22" de g. à dr. : 22 court, 22 long rifle, 22 Magnum, 22 Hornet. 

oàç

Dans la relative démocratisation née du tir d’approche et d’affût, ce calibre ancien a été largement détrôné depuis longtemps par le 222 Remington et le 243 Winchester dont on trouve désormais des kits partout et à des prix attractifs. Il restait apprécié des connaisseurs, mais se trouve dans la même niche des petits calibres où  le tout nouveau  (2002) 17 HMR (Hornady  Magnum Rimfire) fait actuellement un tabac aux USA et par voie de conséquence chez nous. Nous en parlerons bientôt mais il reste néanmoins deux fois moins puissant que son aîné. Sa munition n’offre chez nous qu’une quinzaine de chargements, et à des prix conséquents (52 euros les 50 !) mais par contre, étant à percussion centrale, il peut se recharger et être utilisé aux nuisibles renards et ragondins où il fera aussi bien que le 222 R si on fait attention au vent  comme, bien sûr, avec toutes ces petites balles qui y sont particulièrement sensibles.

uunb)

A noter encore pour ceux que ça intéresse qu’il a donné naissance en réduisant sa douille à des calibres plus confidentiels encore comme le 17 Hornet ou le 22 K-Hornet qui propulsent des plus petites balles  de 20 grains seulement soit moitié moins qu’une 22 LR mais …à 1100 m/s ! A 100 m, un bon tireur groupe tout dans une pièce de 2 centimes d’euro !

1/ Dispositif que l’on trouve sur nombre de carabines d’approche et d’affût et qui abaisse considérablement le poids de la détente pour un tir plus précis. Il est, le plus souvent enclenché en enfonçant la détente vers l’avant.

2/ Pendant la guerre les pilotes U.S. ayant à survoler le territoire ennemi emportaient une carabine pliante dans ce calibre pour tenter de chasser et se nourrir. Sauf que sa balle étant expansive et donc contraire aux articles de la convention de la Haye, le pilote pris avec et devant riposter face à ceux lancés à sa recherche risquait fort de se trouver fusillé sur place ! On lui avait donc adjoint une notice ad hoc stipulant bien qu’il ne fallait surtout pas tirer sur les gens avec…

Prochain envoi : 17 HMR, la nouveauté qui pourrait bien, à terme, concurrencer le 22 LR