Les armes à levier de sous-garde ont commencé, depuis une décennie à faire leur apparition dans les battues dans toutes sortes de calibres, du 45-70 au 444 Marlin proposés par toutes sortes de marques et de toutes nationalités. Pour l’amateur du style western ayant l’âme du collectionneur et l’esprit du respect de la fidélité historique, pourquoi ne pas regarder du côté de l’original, les « Big Bore »  de chez Winchester ?

uuu

 

« Gros trou » ? … (ou comprenez plutôt « alésage » en langage armurier !)  vous donne déjà une idée de la fusée…Mais d’abord, un peu d’Histoire. De la Winchester 1866-73, J.M.Browning consolida les meilleurs atouts de ce système novateur pour extrapoler le fameux modèle 1894 dans un calibre devenu mythique issu du 32-40, puis du 38-55 le fameux 30-30 l’année suivante, vendu à près de 5 millions d’exemplaires dans le monde. C’est le calibre classique de l’Ouest américain que l'on connait tous, de la lutte des cow-boys et des Indiens, des règlements de comptes entre « outlaws », et surtout pour nous chasseurs, destiné lors de la ruée vers l'or, à tous les grands animaux y compris les plus dangereux comme l’ours et le puma.

375-30-30 et 375 HH

En 1978 pour relancer cette antique munition commençant à s’essouffler, la célèbre marque trouva l’astuce de passer le 30-30 (calibre 7,62) à un 375 (9,4 mm) calibre célèbre depuis le 375 Holland-Holland (1), en effectuant un rétreint du collet de la « vieille » munition. Jusqu’à 2006 on étoffa même l’offre au 307 et 356 (1983), puis au 444 Marlin (1998) tous calibres dont nous allons comparer les performances un peu  plus loin. Malgré tout, le 375 reste  le calibre initial de cette gamme Big Bore et peut se montrer intéressant chez nous pour la battue ou les traqueurs car on commence à le trouver en de superbes occasions sur le Net autour de 500-1000 euros. C’est évidemment une alternative en battue à certaines « grosses cylindrées » allemandes qui valent trois à quatre fois plus, mais sans bénéficier de cette aura historique certaine. Ci-dessus à dr. une comparaison éclairante des cartouches dont nous venons de parler, de g. à dr. 375 Winch Big Bore, le célèbre 30-30 et enfin le 375 Holland-Holland.

Ses performances et sa conception se montrent notamment d’actualité face à recrudescence du sanglier du fait de son maniement très sécuritaire (6 balles, armement manuel du chien), de sa puissance d’arrêt autour de 100 m. et de sa chute très rapide ensuite. A défilement ou par ricochet, on a moins de risque de percer inopinément la voiture du facteur à des kilomètres de là… Par rapport au 30-30, la balle passe de 150 à 200 grains avec une plus grosse surface centrale le diamètre du projectile mais sur la même douille passant,  on l’a vu, de 7,62 à 9,4 mm. Si le gain de vitesse n’est guère conséquent (on tourne toujours autour 600 m/s), la puissance, on l’a compris grâce au poids de la balle, double presque avec des munitions modernes comme la Sierra Hunter Pro (3000 Joules), ou la Winchester super X (2950).

jhgfd

Les calibres qui ont été rajouté ensuite (307 et 356 W) sont des adaptations du 308, mais  à bourrelet pour les carabines à levier de sous-garde, et donc avec des pressions moindres que le célèbre 7,62 OTAN. Nous restons, mais avec des balles plus petites et surtout moins de recul (2)  dans le cadre de l’utilisation pour les cervidés et les sangliers pas trop gros tirés de pas trop loin : balles de 200 grains (presque 13 grammes), 650 m/s et autour de 2500 Joules, toujours à 100 m comme d’habitude tous nos chiffres  dans cette rubrique. Seul le 444 Marlin, que l’on commence d’ailleurs à rencontrer dans certains express fait mieux : les balles vont jusqu’à 265 grains (17,2 grammes), et ce sont elles qui tuent plus que la vitesse laquelle ne dépasse jamais les 600m/s, mais la puissance de 2600 à 3000 Joules fait tout tomber pourvu que l’on tire à distance raisonnable. Ce qui est le plus souvent le cas, les statistiques de l’ANCGG montrant que la plupart des tirs à la ligne se font à une moyenne de 45 m. A ces distances, toutes ces  Big Bore font toutes plus de 2500 Joules, et il y a six balles à tirer derrière…

yyt

1/ Pour rappel , le 375 HH peut utiliser des balles jusqu’à 350 grains (22 grammes), la vitesse flirte avec les 700 m/s et on est toujours autour de 4000 Joules. C’est le plus classique des calibres dits « africains ».

2/ Ces carabines sont assez légères (2,8 à 3 KG) pour ce calibre qui est de 9,4 mm pour le 375W ne l’oublions pas. La crosse anglaise, la visée le plus souvent ouverte, et le maniement du levier de sous-garde dans l’urgence conjugué au  stress du passage du grand gibier à la ligne, ne facilitent pas toujours non plus  la reproduction, au moins au départ, d’un épaulement orthodoxe. Gare donc à certaines « ruades » intempestives…Le tir à la cible, confortablement calé étant autre chose.