Voilà bien une spécialité qui ne saute pas forcément aux yeux laquelle, pourtant, ne relève pas de l’anecdote quand on parle de technique armurière. C’est un travail de spécialiste (1) qui n’est pas à la portée d’un bricoleur (même bon !), puisqu’il est censé être maîtrisé après seulement dix ans de pratique…

checkering forend example

Attaché à la crosse et au devant (2) le quadrillage joue un rôle important dans le contrôle de l’arme et n’est pas là que pour faire joli. Nous parlons bien sûr du travail effectué à la main et non celui qui, industriel à la presse relève plutôt du moule à gaufres, d’ailleurs à l’occasion plus ou moins bien effectué. Cette surface se doit d’être accrocheuse pour contrer la pluie, la sueur, permettant à la main faible de bien guider les canons et à la main forte, celle qui appuie sur la queue de détente de bien maîtriser l’épaulé.

azsx'''

En dehors des artifices de formes qui pour certains sont de véritables marques de fabrique immédiatement identifiables il peut être pointu ou plat répondant, selon les critères anglo-saxons qui donnèrent le ton pour les fusils fins britanniques avant la Grande Guerre, à un écartement de nombre de lignes dans un pouce (25,4mm) de large. Ce qui explique les normes le plus souvent identifiées de 16 à 28 lignes. Un 16 lignes sera certes grossier mais offrira une meilleure adhérence surtout si on chasse en hiver avec des gants, le 22-24 lignes semblant lui,  pour sa part, la bonne mesure entre l’élégance et l’aspect fonctionnel.

quadrillageecossais

Après tout est aussi question d’emplacement judicieux : on en a vu des insuffisants ne couvrant pas exactement où il faudrait, d’autres mal placés où très agressifs à des endroits déterminants de la prise en main pouvant rendre une arme certes séduisante à l’œil, mais désagréable au tir. Au niveau du style on peut passer du simple au demi-fin, fin ou grain de poudre, écossais (ci-contre à g.), écailles  (ci-dessus à dr.), pointes de diamant ou fleur de lys. En ce qui concerne l’arme d’occasion, l’examen minutieux du quadrillage donnera une intéressante indication pour savoir si l’arme a été beaucoup employée ou non. On peut ainsi voir des armes anciennes, souvent celles de haut niveau, fonctionner parfaitement, même si le quadrillage a entièrement disparu ou à peine visible quasiment en filigrane, ce qui ne les empêche pas de parfaitement fonctionner, une bonne centaine d’années après leur mise en circulation.

C’est pourquoi il ne faut pas s’inquiéter d’aborder une crosse lisse, du moment qu’elle tire droit ! D’ailleurs, certaines armes des plus luxueuses sont ainsi faites pour préserver l’aspect vierge et esthétique respectant les veines naturelles d’une belle loupe de noyer. Avantage connexe, une telle crosse sera plus facile à entretenir car il faut éviter de noyer dans l’huile de lin, ce subtil entrelacement de lignes de bois.

1/Manuel ou au laser, refaire un quadrillage est facturé autour de 200 euros. A bien méditer donc avant de tenter de relancer une vieille bécane qui ne le mérite pas.

2/Voir notre archive du 7 octobre 201W7 consacré aux longuesses et devants.